Livraison offert à partir de 150 € d'achat
Retour gratuit et facile
Livraison en 48H
Votre panier (0)

Il n'y a aucun objet dans votre panier.

Home Shop
01/10/2018

Giuseppe Bovo : « Nous avons voulu développer quelque chose de nouveau, quelque chose de mieux »

Giuseppe Bovo est Chef de marque chez Trerè Innovation. Dans cette interview, Bovo parle de l’idée, du développement et de la qualité de UYN® - Unleash Your Nature.

Comment avez-vous eu l’idée de ce produit ?

Plusieurs facteurs sont entrés en jeu. L’une des raisons est certainement le fait que je sois passionné par ces types de sport que je pratique et pour lesquels j’ai aujourd’hui l’opportunité de développer des produits. C’est bien plus qu’un travail. C’est en vivant le sport que je trouve des idées. Il peut s’agir de la manière dont une pièce de vêtement doit être découpée ou du matériau qui doit être utilisé. Toutes ces idées sont ensuite utilisées pour le produit. J’ai toujours essayé d’optimiser mon équipement. Par exemple, il y a 28 ans, je possédais une veste thermique qui avait été conçue pour moi-même à l’occasion du marathon cycliste. Une veste aérodynamique et doublée – à l’époque, ce type de vêtement n’existait pas. Nous avons également développé UYN car nous savions que le marché avait besoin de quelque chose de nouveau.

Quel était la demande du marché ou des consommateurs ?

Nous ne voulions pas faire une copie de quelque chose qui existait déjà, nous voulions plutôt développer quelque chose de complètement nouveau... quelque chose de mieux. Naturellement, le client souhaiterait un vêtement fonctionnel qui marche très bien en termes de technologie. Mais pas seulement. Il veut également un vêtement qui soit tendance. Surtout les femmes. Mais pas uniquement les femmes, car aujourd’hui les hommes accordent eux aussi beaucoup d’importance à leur apparence physique. Bien sûr, il faut aussi que les sous-vêtements soient confortables. Chez Trerè Innovation, ils doivent épouser le corps et pas seulement tenir en place. Ils ne peuvent pas être juste un corps étranger. Et, nous l’avons fait ! Je dirais que ce qui m’apporte une grande satisfaction dans mon travail est : reconnaître les défis et trouver des solutions. Et créer un produit qui soit constamment amélioré.

Comment de temps a duré la phase de développement ?

Tout le processus a pris deux ans. Nous avons par exemple développé un nouveau type de fil, Natex. Il s’agit d’un matériau qui est 100 % naturel et produit à partir de l’huile de ricin. Il est 25 % plus léger et sèche jusqu’à 50 % plus vite que des fibres de nylon comparables. Nous avons développé aussi de nouvelles technologies telles que Hypermotion : la partie des épaules est réalisée à partir d’une seule pièce. Les coutures verticales qui frottent ou limitent les mouvements ont été éliminées. Cela donne une sensation de liberté au niveau des bras jamais ressentie auparavant.

"Ce n’est pas seulement une façon de dire, cela marche vraiment."


La toute première fois que vous avez testé le produit... comment avez-vous vécu ce moment ?

Sans vouloir exagérer... c’était un rêve ! J’ai testé l’un de mes premiers prototypes lors d’une randonnée de ski dans les montagnes du Pflerschtal près de Sterzing. Tout a fonctionné exactement comme nous l’avions imaginé en théorie. Le matériau est léger et agréablement doux et il reste sec. Et la liberté de mouvement que l’on ressent au niveau des épaules est sans pareil. Unleash your Nature, déchaînez votre nature : Ce n’est pas seulement une façon de dire, cela marche vraiment.

Pourquoi le client devrait-il acheter ce produit ?

Que dire ? (rire) Car le sous-vêtement et les chaussettes représentent ce qu’il y a actuellement de mieux sur le marché. J’en suis convaincu à 100 %. Mais pour nous, c’est normal de penser que notre produit est bon. Il y a deux choses cruciales. Premièrement, nous devons travailler étroitement avec le détaillant. Il est important d’expliquer quel produit répond aux besoins de chaque client. Chacune des cinq collections est avant tout réalisée pour une activité sportive et une intensité spécifique. Et deuxièmement, ce n’est pas ce que vous en dites. Tout le monde peut raconter ce qu’il veut. En fin de compte, vous devez tester le vêtement, le porter et le vivre. Et là, le produit peut parler par lui-même.